Retour aux actualités

25 août 2020

Blogue 3 Coûts du décrochage et avantages de la diplomation

[PDF]

Avec la collaboration au contenu de Marie-Josée Béchard, consultante en évaluation et recherche à Réseau réussite Montréal.

On entend souvent parler du décrochage ou de la rentrée scolaire, mais on entend peu parler des coûts associés au décrochage et inversement des avantages associés à la diplomation, outre avoir un bon emploi. Voici un contenu qui explique en quoi ces coûts et ces avantages peuvent avoir des répercussions et ultimement, pourquoi il est important de « rentrer » à l’école en septembre et de nous assurer que tout le monde reprenne le chemin de leur apprentissage et se réinvestisse dans leur projet d’étude.

Quel est l’enjeu autour du coût du décrochage ? De quoi parle-t-on exactement ?

Quelques définitions :

  • Décrochage vs abandon scolaire : « Au Québec, un décrocheur est un jeune qui cesse d’aller à l’école sans être titulaire d’un diplôme d’études secondaires. Lorsque cette absence de l’école s’étend sur une période de 5 ans, on parle alors d’abandon scolaire. »[1]
  • Un long processus complexe dont les causes peuvent être multiples et variés : « Le décrochage scolaire est un phénomène complexe qui ne survient pas du jour au lendemain. Il est le résultat de facteurs personnels, familiaux, sociaux ou scolaires qui influent sur le parcours du jeune. »[2]

Décrochage : quelques données-clés à retenir pour comprendre l’ensemble de la situation :

  • Dans certaines régions éloignées, une personne sur cinq est sans diplôme d’études secondaires.
  • Les décrocheurs sont généralement en 4e ou 5e secondaire, mais il faut aussi inclure les décrocheurs de 3e secondaire (environ 3 décrocheurs sur 10).[3]
  • Les jeunes débutent tôt à songer au décrochage, aussi tôt que l’âge de 11 ans. [4]
  • Les garçons décrochent plus que les filles, mais le décrochage des filles a de lourdes conséquences, car ce sont elles qui assurent généralement l’éducation des enfants.[5]
  • Les EHDAA sont plus vulnérables au décrochage : 46,8 % décrochent (c’est 3X plus que l’ensemble de la population étudiante).[6]
  • Les élèves issus de milieux défavorisés sont plus nombreux à décrocher.

Quel est le lien avec la persévérance scolaire ?

Impacts du décrochage sur le jeune : Plusieurs études montrent que les décrocheurs sont plus vulnérables à différentes situations/enjeux et risques d’être confrontés de façon plus importante à une variété de problèmes.

  • « De nombreuses études démontrent que les individus qui quittent l’école avant d’avoir obtenu un diplôme ont plus de risques d’être confrontés à une variété de problèmes au cours de leur vie :
  • Personnels (santé physique et mentale, problèmes de consommation, délinquance, etc.);
  • Sociaux (implication citoyenne, système carcéral, legs intergénérationnel, etc.);
  • Économiques (revenu annuel moyen, revenus, insertion professionnelle, compétences en littératie, pénurie de main-d’œuvre qualifiée, chômage, aide sociale, etc.). »[7]
  • Enjeux d’ordre personnel :   
    • Augmentation des risques de développer de l’isolement social et des problèmes de comportements.
    • Augmentation des risques de dépression à l’âge adulte  (15 % chez les non-diplômés vs 9 % chez les diplômés)[8]
    • Espérance de vie moins élevée (82 ans chez les diplômés versus 75 ans chez les non-diplômés)[9]
  • Enjeux d’ordre social :
    • Augmentation des risques de legs intergénérationnels : ceux qui décrochent risque de voir leurs enfants décrocher à leur tour.
    • Diminution de la participation citoyenne : les non-diplômés votent moins (52 % des non-diplômés votent, vs 67 % chez les diplômés vs 84 % chez les universitaires)[10], font moins de bénévolat, donnent moins de sang.[11]
    • La population carcérale est majoritairement composée de gens ayant décrochée.[12]
  • Enjeux d’ordre économique
    • Revenu d’emploi annuel moins élevé de (23,6 % moins élevé pour les dérocheurs vs les diplômés pour le Québec). [13]
    • Gains moins élevés sur l’ensemble d’une vie : « Au cours de sa carrière, une personne qui a complété ses études secondaires gagnera environ 500 000 $ de plus que si elle ne les avait pas terminées. »[14]
    • Taux de chômage plus important  (7,1 % vs 13% chez les diplômés).
    • Participation difficile au marché du travail (30 % ne participent pas au marché du travail et plus du 2/3 des prestataires d’assistance sociale sont des décrocheurs). [15]
    • Genre : les décrocheuses sont moins nombreuses à occuper un emploi (écart de 21,8 % entre les décrocheurs et les décrocheuses) et elles ont un salaire inférieur à ceux des décrocheurs (écart de 21,3 %).[16]

Impacts du décrochage sur la société : Le décrochage engendre des coûts élevés pour la société :

  • Gains dont la société se prive par décrocheur : 120 000 $
  • Coût sociaux engendrés pour chaque décrocheur : 500 000 $
  • Coût d’une cohorte de décrocheurs (taxes, import et cout sociaux) : 1,9 milliards $[17]

Pistes de solution

Il est important de rappeler que l’engagement des parents fait une différence dans le parcours scolaire de leur enfant et qu’il est primordial que les parents en parlent avec leurs enfants. Parler du décrochage avec les jeunes qui vivent des situations difficiles ou qui pensent décrocher (ou ne pas retourner à l’école) est la principale piste de solution envisagée. Voici une liste d’arguments utiles pour cette discussion et quelques conseils pour les parents.

 

Conseils :

  • Trouver le « bon » moment pour entamer la discussion (temps calme durant lequel le jeune est disponible, sans dérangements par la fratrie).
  • Poser des questions ouvertes qui permettent au jeune de s’exprimer. Par exemple, que penses-tu de l’école ? au lieu d’aimes-tu l’école ?
  • Être à l’écoute, parler au « je »  et nommer ses émotions (« Je m’inquiète pour toi »).
  • Souligner les efforts et les réussites. Parler de façon positive.
  • Parler de votre expérience personnelle pour l’encourager à faire face à l’adversité.
  • Continuer d’assurer une présence autour des travaux scolaires afin de démontrer l’importance de l’éducation.
  • Aider votre jeune à se donner des objectifs liés à un projet de métier ou d’avenir.

 

Arguments[18] :

 

  • Discuter des avantages d’avoir un diplôme en soulignant les éléments qui pourraient l’intéresser (revenu, santé, carrière, etc.)
  • La diplomation est essentielle pour faire face au marché du travail. « Un diplôme ou une qualification ne se perd jamais. Il atteste qu’un élève a atteint des compétences et a fait preuve de persévérance. »
  • Une diplomation permet d’obtenir de meilleurs emplois, mais aussi d’obtenir un meilleur salaire.
  • Un diplôme donne de la crédibilité auprès des employeurs.

 

Ressources

Nouveau ! Visitez le nouveau site Internet d’Alloprof
Parler du décrochage scolaire : https://www.alloprofparents.ca/articles/le-cheminement-scolaire/decrochage-scolaire-miser-positif/

Trouver un organisme de lutte au décrochage :

https://www.rocld.org/ocld-2/trouver-un-ocld/

Aider son enfant à persévérer :

https://naitreetgrandir.com/fr/etape/5-8-ans/ecole/fiche.aspx?doc=perseverance-scolaire<

Quand consulter un psychoéducateur ?

https://www.ordrepsed.qc.ca//fr/grand-public/quand-consulter-un-psychoeducateur/

Les conséquences économiques du décrochage scolaire : http://www.preca.ca/wp-content/uploads/2016/02/Les-cons%C3%A9quences-%C3%A9conomiques_VI.pdf

Le décrochage scolaire : des conséquences lourdes pour eux… et pour vous ! Infographie : https://www.reseaureussitemontreal.ca/wp-content/uploads/2019/08/RRM_Cout-decrochage-scolaire-2019.pdf

Webinaire, Les conséquences économiques du décrochage scolaire, Pierre Fortin : http://www.preca.ca/conference/

Une place pour toi : http://uneplacepourtoi.ctreq.qc.ca/

Tiens bon ! : http://www.reussiteeducativeestrie.ca/tiens_bon/

Facteurs de risque et de protection du décrochage scolaire : http://www.reussiteeducativeestrie.ca/dynamiques/Outils/Facteurs_de_risque_et_de_protection_web-PREE.pdf

Décrochage scolaire au Québec: coûts et conséquences : Infographie : http://jembarque.ca/mds/filer_public/2011/12/06/fiche_04_couts.pdf

 

Références :

 

[1] Bruno Hubert, Les conséquences économiques du décrochage scolaire, CTREQ, 2016, http://rire.ctreq.qc.ca/2016/05/decrochage-scolaire/

[2] CCM, RRM, Le décrochage scolaire : des conséquences lourdes pour eux… et pour vous ! Infographie,  https://www.reseaureussitemontreal.ca/wp-content/uploads/2019/08/RRM_Cout-decrochage-scolaire-2019.pdf

[3] PRÉCA, Les conséquences économiques du décrochage scolaire, 2016, http://www.ctreq.qc.ca/wp-content/uploads/2016/05/Feuillet-de-sensibilisation_WEB.pdf

[4] Sondage réalisé par Léger auprès des Québécois de 18-34 ans ayant décroché, pensé à décrocher ou raccroché
https://www.journeesperseverancescolaire.com/assets/rapport-leger-decrochage-scolaire.pdf

[5] FAE, 2015 cité par PRÉCA, Les conséquences économiques du décrochage scolaire, 2016, http://www.ctreq.qc.ca/wp-content/uploads/2016/05/Feuillet-de-sensibilisation_WEB.pdf

[6] PRÉCA, Les conséquences économiques du décrochage scolaire, 2016, http://www.ctreq.qc.ca/wp-content/uploads/2016/05/Feuillet-de-sensibilisation_WEB.pdf

[7] PRÉCA, Les conséquences économiques du décrochage scolaire, 2016, http://www.ctreq.qc.ca/wp-content/uploads/2016/05/Feuillet-de-sensibilisation_WEB.pdf

[8] Instances régionales de concertation sur la persévérance scolaire et la réussite éducative du Québec, Des acteurs engagés pour la réussite la persévérance scolaire et la réussite éducative dans toute les régions du Québec, 2018, https://reussiteeducative.quebec/wp-content/uploads/2019/08/Brochure-Des-acteurs-engag%C3%A9s-pour-la-pers%C3%A9v%C3%A9rance_pdf.pdf

[9] Instances régionales de concertation sur la persévérance scolaire et la réussite éducative du Québec, Des acteurs engagés pour la réussite la persévérance scolaire et la réussite éducative dans toute les régions du Québec, 2018, https://reussiteeducative.quebec/wp-content/uploads/2019/08/Brochure-Des-acteurs-engag%C3%A9s-pour-la-pers%C3%A9v%C3%A9rance_pdf.pdf

[10] JPS, Décrochage scolaire au Québec: coûts et conséquences, http://jembarque.ca/mds/filer_public/2011/12/06/fiche_04_couts.pdf 

[11] Instances régionales de concertation sur la persévérance scolaire et la réussite éducative du Québec, Des acteurs engagés pour la réussite la persévérance scolaire et la réussite éducative dans toute les régions du Québec, 2018, https://reussiteeducative.quebec/wp-content/uploads/2019/08/Brochure-Des-acteurs-engag%C3%A9s-pour-la-pers%C3%A9v%C3%A9rance_pdf.pdf

[12] PRÉCA, Les conséquences économiques du décrochage scolaire, infographie, http://www.preca.ca/wp-content/uploads/2016/02/Les-cons%C3%A9quences-%C3%A9conomiques_VI.pdf

[13] CCM, RRM, Le décrochage scolaire : des conséquences lourdes pour eux… et pour vous ! Infographie,  https://www.reseaureussitemontreal.ca/wp-content/uploads/2019/08/RRM_Cout-decrochage-scolaire-2019.pdf

[14] Chambre de commerce du Montréal métropolitain, Réseau réussite Montréal, en partenariat avec le Regroupement des CÉGEPS de Montréal, 2019, « Persévérance scolaire et conciliation études-travail : une piste de solution à la rareté de la main-d’œuvre. Fait saillants de l’étude ». Disponible en ligne : < https://www.ccmm.ca/fr/publications/etude/perseverance-scolaire-et-conciliation-etudes-travail---une-piste-de-solution-a-la-penurie-de-main-d-oeuvre/

[15] CCM, RRM, Le décrochage scolaire : des conséquences lourdes pour eux… et pour vous ! Infographie,  https://www.reseaureussitemontreal.ca/wp-content/uploads/2019/08/RRM_Cout-decrochage-scolaire-2019.pdf

[16] CCM, RRM, Le décrochage scolaire : des conséquences lourdes pour eux… et pour vous ! Infographie,  https://www.reseaureussitemontreal.ca/wp-content/uploads/2019/08/RRM_Cout-decrochage-scolaire-2019.pdf

[18] PRÉE, Le convaincre de rester à l’école !, http://www.parentestrie.com/le-convaincre-ester-a-lecole/